Chroniques du confinement – J10 – Dungeon Keeper

2 min read

Lundi 23 mars et toujours la même consigne : gardez le donjon. Ah non pardon. Restez chez vous.

Un cafouillage a empêché de publier la chronique d’hier, je vous remets le lien ici (parce qu’entre temps, j’ai remis un coup de kick dans le delco et bref c’est publié).

Près de 700 mails supprimés de ma boîte pro. C’est plus que le nombre de morts en Italie depuis dimanche soir (602). Morts officiels, s’entend, parce qu’il y a les décès au rattachement suspecté. Les morts “effets de bord” qui n’arriveront pas tout de suite – ces personnes qui n’ont plus de soins faute d’auxiliaire de vie, qui étaient déjà souffrantes, qui mourront de faim (rappelons qu’il n’y a pas si longtemps, une mère et son enfant sont morts de faim en France, en plein centre ville). Joie et bonheur – et toutes ces marges de statistiques qui portent question m’ouvrent les bras de tous les complotismes, ce qui me donne la nausée.

700 mails supprimés et plein de tâches en moins sur ma to-do. Pas encore un rythme aussi élevé que je le souhaiterais, mais en progrès. Quelques conversations ici et là : quels placements pour demain ? Les compétences, voila le placement d’avenir. Ça et les graines.

Demain le gouvernement devrait annoncer le prolongement du confinement (no shit Sherlock ?). Les règles en seront durcies – le premier ministre nous l’a annoncé ce soir. A force on devrait avoir des consignes claires (ou pas, c’est assez pratique de faire porter la responsabilité du désastre aux individus irrespectueux pour faire oublier la diminution des lits d’hôpitaux voire des centres de soins eux-mêmes). Le plus étonnant dans tout cela, c’est que malgré tout ce qu’ils ont pu infliger au service public et le silence dans lequel ils ont laissé les soignants manifester (silence ponctué de coups de matraque et de bombes lacrymo, tout de même), malgré cela, notre exécutif voit sa côte de popularité repartir en hausse. Les gens sont-ils fous ?

Je ne sais pas. Je vous laisse – c’est court, je sais, mais j’ai un Manuel de Transition à lire.

Fleur de pissenlit en graine sur fond de soleil couchant.

Recevez l'actualité du site, toutes les Histoires minute de la semaine, et la Nouvelle en ligne mensuelle.
Vous pouvez aussi me soutenir sur Tipeee !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.