C’est lundi 11 juillet, que lisez-vous ?

3 min read

Après un petit mois d’absence loin du blog, retour des trois questions lecture du lundi.

Posons-nous le trio de questions du lundi.

  1. Qu’ai-je lu la semaine le mois passée ?
  2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
  3. Que vais-je lire ensuite ?

Le mois passé, beaucoup de BDs encore.

J’ai énormément de BDs en retard dans ma bibliothèque. J’avoue que c’est plaisant à plus d’un titre de lire un ouvrage en une soirée, et de faire diminuer ma pile à lire à raison d’un titre par jour.

Sont ainsi passés entre mes mains Sans-nom, le dernier Meta-Baron, le huitième et dernier tome de La Caste des Méta-barons, une vieille série dont je n’avais toujours pas eu l’occasion de découvrir la fin. Un peu déçu mais le dessin de Juan Gimenez est toujours aussi époustouflant.

J’ai commencé la série Requiem, chevalier vampire, avec ses trois premiers tomes, qui datent de la même époque (début des années 2000). Cette série doit provoquer des pénuries d’encre rouge et noire quand Olivier Ledroit recharge ses stocks. Il n’y a quasiment pas d’autres couleurs – bon, en fait, si, plein, mais il y a un véritable travail sur les univers de couleurs dans cette série. Le dessin, baroque au sens le plus grandiloquent du terme sert une histoire qui prend son temps pour décoller, un peu trop, mais le tout garde un attrait qui donne envie de découvrir la suite.

Mon véritable coup de coeur va à La Page Blanche de Pénélope Bagieu (au dessin) et Boulet (au scénario). On suit le récit d’une jeune femme amnésique : elle ne sait plus qui elle est, et ce qu’elle fait là, sur ce banc de la rue Montgallet. Elle connait tout ce qui fait la vie quotidienne d’une jeune parisienne (le plan du métro, les caractéristiques des quartiers…) mais rien de sa vie perso : famille, boulot, amis, où elle habite. Bagieu et Boulet nous invitent à la suivre dans sa quête d’identité et ça fonctionne plutôt très bien ! Un vrai récit sensible et réaliste, que j’ai dévoré !

Beaucoup de plaisir également à la lecture de U4 – Stéphane. Je confirme que les récits en miroir de Yannis et Stéphane reste mes pôles préférés dans cette tétralogie (ce qui n’ôte rien à la qualité des deux autres tomes, plus indépendants). J’ai vraiment envie de travailler sur le récit interactif et ses multiples déclinaisons. Autre sujet…

En ce moment, des Bones, des vampires aux enfers, des mondes parallèles et un récit de voyages !

Toujours une pile à lire qui déborde et plein d’ouvrages entamés. J’essaie de progresser de manière moins dispersée cependant.

Je savoure toujours à petites touches l’intégrale Bone de Jeff Smith. J’ai eu quelques difficultés (grosse fatigue) à poursuivre La Longue Guerre, de Stephen Baxter et Terry Pratchett, que j’ai repris récemment. Le récit me plait toujours autant, et The long cosmos, le dernier opus de la pentalogie vient de sortir. C’est d’ailleurs un peu tristouille de voir paraître les derniers livres auxquels Terry Pratchett a collaboré. J’ai également toujours sur le feu un Désert des Déserts de Wilfried Thesiger.

La suite, des vampires en enfer, encore et des recommandations !

Le programme reste le même que le mois précédent, grosse pause oblige. C’est presque donc un copier-coller : en plus de finir les ouvrages déjà entamés (ce qui cette fois devrait vraiment me prendre la semaine),  j’enchainerai avec La vie sexuelle des cannibales, de J. Maarten Troost, Lettres à un jeune poète, de Rilke et sans doute L’éternaute de Héctor German Oesterheld. Autant d’ouvrages recommandés par des proches, alors je vais m’y atteler avant qu’ils ne se vexent 😉

Et donc, les 5 tomes suivants de Requiem Chevalier Vampire pour m’endormir le soir et faire de beaux rêves. Oh. Attendez.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.