Déconfiné

1 min read

Yep. Je suis vivant.

Sommeil à table : deux hommes écroulés de fatigue

Pour toi qui n’aurais de mes nouvelles que par ce site, “ne t’en fais pas, je vais bien” (j’ai cru comprendre qu’en fait cette formule n’était pas rassurante mais je n’ai pas vu le film / lu le livre en question, alors…).

Depuis la sidération du confinement et les tentatives d’en faire quelque chose, il s’est passé beaucoup de choses. Le monde ne va pas beaucoup mieux (euphémisme) mais ici, dans mes petites sphères professionnelle et personnelle, ça va, même plutôt bien.

J’ai la chance de n’avoir personne de mes très proches touché par cette cochonnerie et je croise les doigts pour que ça dure. Et les travaux d’écriture progressent, se déploient, ouvrent des nouvelles pistes… Plein de jolies choses se profilent à l’horizon et je vais essayer d’en faire profiter le plus grand nombre d’entre vous. Et puis d’autres qui portent en elle une bonne charge de terreur et d’enthousiasme – un mix qu’on peut résumer sous l’étiquette trac ? Oui, sans doute.

Tout ça pour dire que malgré le silence ici, l’activité a été intense ailleurs. Peut-être même, allez savoir, que l’activité d’ailleurs a ralenti celle ici. Ou alors je suis juste une feignasse, c’est une option à ne pas négliger. Et que dans le cadre des choses qui procurent du trac, soutenir un rythme de publication régulier ici soit à l’ordre du jour.

Il faudra donc caler un peu de temps pour ça. Vous en êtes ?

Recevez l'actualité du site, toutes les Histoires minute de la semaine, et la Nouvelle en ligne mensuelle.
Vous pouvez aussi me soutenir sur Tipeee !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.