C’est lundi 6 juin, que lisez-vous ?

3 min read

#MardiConseil, #JeudiAutoédition, #VendrediLecture, mais aujourd’hui, c’est lundi. Pas de hastag, mais trois questions.

Posons-nous le trio de questions du lundi.

  1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
  2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
  3. Que vais-je lire ensuite ?

La semaine passée, des zombies (suite et fin) et de la science.

Je suis à jour sur Walking Dead, du moins en français. Les tomes 23 à 25 continuent l’ouverture du nouvel arc narratif de la Guerre des Chuchoteurs, avec un tome 24 très marquant. Je ne peux évidemment dire plus mais je comprends l’engouement maintenant que j’ai tout lu. C’est effectivement très bien construit, cohérent, plein de réflexions sur l’humanité, la société, ce qui fait de nous des humains… en plus d’être un récit haletant d’horreur et de suspense.

Crochet bien plus léger avec Tu mourras moins bête (mais tu mourras quand même), de Marion Montagne. La science c’est pas du cinéma, mais ça reste bien rigolo. Le trait est très particulier mais si vous accrochez – et les textes, la vulgarisation vous aident bien – vous dévorerez ce tome. Vous pourrez aussi vous amuser à détecter les références qui sont déjà un peu datées – ce qui ne gâche en rien l’ouvrage, mais je serais curieux de le relire dans dix ans, voir comment cela a vieilli.

En ce moment, des Bones, de l’apocalypse, des mondes parallèles et un récit de voyages !

Pourquoi finir les bouquins commencés quand d’autres nous tendent les bras ?

Pour des raisons personnelles détaillées ailleurs sur ce blog, notamment l’envie de ne plus acheter sans lire tout de suite, j’ai attaqué l’intégrale Bone de Jeff Smith. Pourquoi l’ai-je acheté me demanderez-vous ? Parce qu’un ami me l’a recommandé avec un enthousiasme communicatif, et que l’auteur était présent à Paris pour une séance de dédicaces. J’ai donc maintenant une belle dédicace d’un ouvrage au récit palpitant, au trait magnifique, que je dévore à la moindre occasion. Par contre, mille trois cents pages, je n’emporte pas ça dans mes pérégrinations.

Contrairement à U4 – Stéphane, que je dois finir d’ici demain mardi soir. Oui, les petites contraintes agréables des cercles de lecture. Ce récit vient en miroir du premier que j’ai lu dans cet univers – à savoir Yannis. Très intéressant de confronter deux points de vue sur les mêmes personnages, via deux auteurs et deux styles différents. Je suis presque plus curieux après coup de la genèse d’écriture que par l’histoire – qui m’intéresse pourtant. J’ai hâte de comprendre ce qui est arrivé à ce personnage dont j’ai suivi l’histoire en creux dans d’autres tomes.

Pendant ce temps, je n’ai pour ainsi dire pas avancé sur la Longue Guerre, de Stephen Baxter et Terry Pratchett, ni sur le Désert des Déserts de Wilfried Thesiger.

La suite, de l’apocalypse et des cannibales !

Le programme reste le même et s’enrichit, en plus de finir les ouvrages déjà entamés (ce qui devrait me prendre la semaine). J’enchainerai avec La vie sexuelle des cannibales, de J. Maarten Troost, Lettres à un jeune poète, de Rilke et sans doute L’éternaute de Héctor German Oesterheld. Autant d’ouvrages recommandés par des proches, alors je vais m’y atteler avant qu’ils ne se vexent 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.